Mardi 19 Février 2019

Opération de rachat de crédit à distance

Publié le jeudi 06 juin 2013 par Serenitaux

L’opération de rachat de crédit peut-elle être effectuée à distance ?


Afin de pouvoir réduire les différentes contraintes liées à l’éloignement géographique, presque toutes les institutions financières accordent désormais à leurs clients la possibilité d’effectuer des opérations de rachat de crédit sans avoir forcément besoin de se rendre physiquement auprès de l’organisme concerné. Dans ce cadre, le souscripteur peut dorénavant remplir son dossier par internet en souscrivant un rachat de crédit en ligne ou faire directement appel à un IOB (Intermédiaire des Opérations en Banque) pour lui accompagner et agir pour son compte depuis le début du processus jusqu’au remboursement total de la dette.


Pourquoi recourir à un intermédiaire en opérations de banque pour un rachat de crédit ?


Lorsqu’un particulier traverse une période de difficulté financière après avoir accumulé trop de crédits auprès de plusieurs créanciers, il lui est souvent difficile de trouver un organisme de prêt pouvant véritablement lui proposer une formule de rachat de crédit qui correspond précisément à sa situation financière.


Afin de remédier à cette situation, le courtier en rachat de crédit se charge de la gestion du dossier en faisant jouer la concurrence entre les différentes offres de prêts afin de trouver celle qui correspond le mieux aux besoins de son client. Pour ce faire, l’emprunteur doit obligatoirement transmettre toutes les informations indispensables pour la constitution de son dossier au courtier qui se chargera à son tour de les transmettre aux différentes institutions financières pour obtenir des offres préalables. Il appartiendra ensuite à l’emprunteur de choisir l’offre de rachat de crédit la plus adaptée.


Pour quelque raison que ce soit, la possibilité d’effectuer des opérations de rachat de crédit à distance ne doit surtout pas empêcher de considérer le fait de pouvoir se rendre physiquement auprès de l’établissement bancaire au moment de la conclusion et de la signature du contrat, notamment pour des raisons de sécurité et de confidentialité.