Mardi 19 Février 2019

Les frais engendrés par la restructuration de crédit

Publié le lundi 10 juin 2013 par Serenitaux

Ayant publié récemment son étude sur l’endettement des ménages français, l’INSEE a révélé la dégradation de la confiance de ces derniers, voyant ainsi leur avenir de plus en plus sombre. Ponctués par leur inquiétude sur leur situation financière personnelle, les ménages français ont tendance à l’épargne plutôt que d’investir davantage, d’où leur souhait de réduire autant que possible leur endettement en procédant ainsi à la restructuration de crédit.


La restructuration de crédits : solution intermédiaire d’endettement La restructuration de crédit est une opération bancaire qui consiste à souscrire un crédit unique dont le montant sert à rembourser la totalité ou une partie des dettes en cours. Meilleure solution pour une personne ayant contracté plusieurs crédits à la fois : crédit à la consommation, crédit immobilier, crédits personnel… avec de lourdes mensualités, la restructuration de crédits permet à une personne de bénéficier d’une seule mensualité à montant réduit ainsi qu’un allongement de la durée de remboursement.


Bien que la restructuration de crédits allège l’endettement, cette opération engendre certains frais pour l’endetté dont les pénalités de remboursement anticipés sur les prêts remboursés. Pour un crédit immobilier, les frais perçus équivalent à 6 mois d’intérêt mais d’une manière générale, ces frais doivent être de 3% au moins du capital restant dû. Pour un crédit à la consommation dépassant le montant de 100 000 €, il existe également des frais perçus sur un remboursement anticipé, mais dans tous les cas, ces frais sont de 1% maximum du remboursement ou du total des intérêts restant à payer. Des coûts supplémentaires viennent s’ajouter à ces frais sur la constitution d’une nouvelle garantie et d’une souscription d’une nouvelle assurance de prêt même si celles-ci sont très avantageuses pour l’emprunteur.