Dimanche 21 Juillet 2019

Les faces cachées d'un rachat de crédit

Publié le mardi 06 août 2013 par Serenitaux

Bien que le rachat de crédit puisse constituer une issue permettant de remédier au problème d’endettement excessif, il demeure une opération dangereuse qui comporte un certain nombre de risques.


Rachat de crédit : les principaux dangers et risques


Si l’on analyse de très près, le regroupement de crédit sous-entend : faire remplacer plusieurs crédits à court terme par un autre crédit de plus longue durée, ce qui se traduit systématiquement par un alourdissement des charges au lieu de l’allègement de dettes. En offrant la possibilité de regrouper plusieurs crédits existants en un seul, le rachat de crédit permet de réduire les mensualités en prolongeant la durée de remboursement du crédit.


Or, le prolongement de la durée de remboursement du crédit dans le temps entraîne automatiquement une hausse considérable du coût global du crédit. Cette augmentation du nombre total de mensualités de remboursement engendrée par la réduction de leur montant constitue d’ailleurs l’une des faces cachées du rachat de crédit.


Par ailleurs, un contrat de rachat de crédit impose également la souscription d’une assurance souvent onéreuse. De surcroît, il ne limite pas les risques de surendettement et ne mobilise aucun moyen de contrôle concernant la souscription d’un nouveau crédit. Pour peu que l’emprunteur ne prête pas suffisamment, en souscrivant imprudemment à un autre crédit, il risque de tomber complètement dans le gouffre du surendettement.